Enquête sur la mobilité dans la zone de Kerpont

Présidée par Michel CAP (ARMOR EMBALLAGE) l’association engage des actions d’amélioration de l’environnement quotidien des 450 entreprises (7400 salariés) du territoire de Kerpont. Les actions actuelles qui sont engagées répondent aux besoins ressentis des entreprises :

  • Poursuivre la réhabilitation du Pôle d’Activités de Kerpont
  • Lui donner des possibilités d’extension pour pouvoir accueillir de nouvelles entreprises
  • Développer la communication entre les entreprises et avec les collectivités partenaires, promouvoir le Pôle d’Activités de Kerpont comme un des moteurs du développement de l’agglomération
  • Apporter des réponses pertinentes à des besoins spécifiques des entreprises et de leurs salariés.

Plusieurs groupes de travail ont été mis en place notamment en ce qui concerne la mobilité et la gestion des déchets. Ce site internet est à la disposition de tous les usagers de la zone.

Confrontée à la congestion régulière du réseau routier qui dessert la zone, l’association a engagé une réflexion portant sur la constitution d’un PDIE (plan de déplacement inter-entreprises) afin d’envisager les différentes solutions alternatives susceptibles de faciliter les déplacements dans la zone et d’émettre des souhaits auprès de la collectivité en ce qui concerne la refonte du transport collectif. Il est rappelé par ailleurs que les entreprises contribuent, via la taxe transport, pour 57 % au financement du transport collectif de la communauté d’agglo.

Afin d’effectuer un pré diagnostic, l’association Kerpont Entreprises avec le concours du CDPL présidé par Jean Verger et du département HSE de l’IUT de Lorient dirigé par Gaël ALLIGAND, a mandaté 3 étudiants afin de réaliser une enquête auprès d’un échantillon représentatif des entreprises de la zone. Consulter l’enquête dans son intégralité.

L’enquête a permis d’interroger 10 entreprises représentant un total de 954 salariés. Les moyens de transports utilisés pour rejoindre leur travail sont pour 83% la voiture, 7% le covoiturage et 6% le bus. Ils estiment être confrontés aux embouteillages quotidiennement pour 23 % et occasionnellement pour 55%.

Les freins à l’utilisation du bus sont le temps de trajet pour 23% des sondés et l’inadaptation des horaires pour 20 % des sondés. On soulignera que certains secteurs comme Manebos ne disposent d’aucune desserte bus malgré une très forte vocation commerciale.

L’enquête révèle également que pour les salariés le covoiturage à 45 % et le bus à 36 % constituent des modes de transports alternatifs envisageables, ils émettent également les suggestions suivantes afin de pouvoir appréhender leurs déplacements domicile – travail différemment :

  • La création d’une application web facilitant le covoiturage vers la zone et à l’intérieur de la zone.
  • L’adaptation de la voirie pour permettre le déplacement en sécurité des cyclistes et des piétons.
  • La création de lignes de bus express en provenance et en direction des principaux centres ville voisins associées à des navettes spécialisées circulant dans l’ensemble de la zone à des horaires adaptés aux besoins des salariés.
  • L’amélioration de la communication concernant l’offre de transport.

Plusieurs pistes sont donc à explorer pour espérer réduire les déplacements automobiles. On notera que les personnes sondées se disent prêtes à 73 % à faire évoluer leurs habitudes de déplacement dans l’hypothèse de la mise en place des évolutions souhaitées.

Entreprise implantée sur Kerpont ?

Devenez membre et participez à l'évolution de la zone

Devenir membre de l'association Kerpont

Suivez l'actualité de Kerpont

elit. mi, commodo leo ut dictum sed leo. id venenatis, ut